Le point : Fatouma, Aïcha et les autres, n'ont rien mangé. Après des années de lutte silencieuse - et vaine -, ces neuf Djiboutiennes mènent une grève de la faim en France pour dénoncer des viols dans leur pays.Ces femmes sont Afar - une ethnie qui vit dans un vaste triangle à cheval sur l'Ethiopie, Djibouti et l'Erythrée. Avant de se réfugier en France ou en Belgique, elles habitaient à Djibouti, dans les régions du nord et du sud-ouest où opère depuis 25 ans la rébellion armée du FRUD. × Alif





 










Contact Us

: Isi Migaq aktub

: Isi email aktub

: Kinni hadaf aktub

: Ahak gubal farmo rubta aktub



Back